Home-Staging Experts :

Réseau national DE HOME STAGISTS®

Estimer la valeur de sa maison pour bien vendre !

Réussir à vendre sa maison rapidement, et au bon prix, n’est pas si simple. En effet, l’évaluation de valeur est avant tout un exercice technique, qu’un particulier peut difficilement mener seul. Le propriétaire manque généralement d’objectivité, lorsqu’il s’agit d’évaluer sa propre maison, notamment sur des critères d’ordre affectif. Voici les conseils de Lamy Expertise pour réussir à estimer la valeur de sa maison pour bien vendre.

 

Quels sont les critères pris en compte pour évaluer une valeur ?

 

Pour estimer la valeur d’un bien, divers éléments entrent en ligne de compte, à savoir les caractéristiques du bien en lui-même, ainsi que l’état du marché local. La valeur d’un logement se détermine selon plusieurs types de critères. Les caractéristiques intrinsèques du bien doivent être étudiées en priorité, comme par exemple la superficie, le nombre de pièces et leur agencement, l’emplacement, l’adresse, l’étage, l’exposition, etc. D’autres paramètres sont tout autant importants pour déterminer la vraie valeur d’une maison ou d’un appartement, bien qu’ils ne fassent pas partie intégrante du logement. Parmi ces critères, on retrouve la proximité des commerces, d’un réseau de transports, de commodités, l’attractivité du quartier, les risques de nuisances sonores ou encore olfactives, etc.

 

 

Les critères d’évaluation pour estimer la valeur d’un bien

 

Estimer la valeur d’un bien immobilier consiste à définir sa valeur marchande, c’est à dire le juste prix auquel le logement serait susceptible d’être vendu ou acheté sur le marché, à la date de l’évaluation. Pour ce faire, plusieurs méthodes d’évaluation peuvent être mises en place. La technique la plus couramment employée est dite par comparaison directe. Cette méthode vise à évaluer la valeur de la maison, en la comparant à d’autres biens, présentant des caractéristiques similaires. En présence d’un bien immobilier loué, la méthode par capitalisation peut être employée : elle consiste à déterminer la valeur d’un bien immobilier à partir des revenus qu’il génère (loyer réel) ou qu’il pourrait générer (loyer théorique). D’autres méthodes  dites promoteur et DCF (Discounted Cash Flow) peuvent aussi être privilégiées, afin d’estimer le potentiel constructible d’un terrain, plus particulièrement en cas de reconversion ou d’aménagement d’un site.

 

Difficultés à vendre sa maison en cas de surestimation du prix

 

Tout propriétaire, lorsqu’il met sa maison en vente, espère réaliser une plus-value immobilière. C’est pourquoi, certains n’hésitent pas à fixer un prix de vente assez élevé, entre 10 et 20% de plus que le prix pratiqué sur le marché, pour un bien similaire. Mais proposer sa maison à la vente à un prix surestimé n’est pas sans conséquences. En effet, lorsque le tarif affiché n’est pas en adéquation avec les tendances du marché de l’immobilier, il y a de forts risques pour que le logement ne trouve pas preneur. Par ailleurs, les acquéreurs potentiels sont susceptibles de cataloguer le bien à vendre comme défectueux, s’il n’est pas vendu dans des délais raisonnables. En général, quand le prix du logement est surestimé, les délais de vente sont bien souvent allongés et le vendeur sera finalement obligé de brader sa maison. A noter qu’en période de crise les difficultés à vendre s’accentuent, car les acheteurs cherchent absolument à réaliser une bonne affaire, c’est pourquoi les logements surévalués sont relégués au second plan.

 

Risques liés à une sous-estimation de la valeur de sa maison

 

A l’inverse de la surestimation, il existe également un phénomène de sous-estimation du prix de vente d’un bien immobilier. Faire le choix de sous-estimer volontairement le prix de vente de sa maison, pour espérer la céder au plus vite, s’avère rarement être un bon calcul. Sous-évaluer la valeur de son logement revient à perdre de l’argent lors de la revente et donc, dire adieu à toute plus-value immobilière. Lorsque le bien semble bradé, les acquéreurs risquent de se méfier et de suspecter la présence de défauts et/ou de vices cachés dans la maison mise en vente. Il est déconseillé d’envoyer de mauvais signaux aux acheteurs potentiels, sous peine de ne pas réussir à les convaincre du contraire.

 

Demander l’aide d’un expert immobilier indépendant pour bien vendre sa maison

 

Pour pouvoir vendre sa maison dans les plus brefs délais et au bon prix, il est indispensable de faire estimer, au préalable, la valeur de son bien. En effet, si la maison n’est pas immédiatement mise en vente sur le marché au juste prix, elle risque de ne pas trouver preneur rapidement. Pour ne pas perdre de temps, mais aussi d’argent, il est conseillé de demander l’aide d’un expert immobilier indépendant. L’expert immobilier de chez LAMY Expertise, doté de véritables compétences techniques, est en mesure d’estimer la valeur vénale d’un bien avec précision. L’expert se rend sur place pour observer la maison dans les moindres détails, évalue son environnement, puis fixe le prix de vente du logement, selon la méthode d’évaluation appropriée.